Comprendre le payola !

Beaucoup de personnes ont peut-être entendu parler de ce terme, vous l’avez peut-être entendu après l’embrouille Nicki Minaj vs Cardi B ou ailleurs.

Voici tout ce que vous devez savoir sur le Payola et comment cela affecte l’industrie de la musique.

Origine de la payola

Tout a commencé dans les années 1920, le Payola était un acte légal (et l’est toujours dans une certaine mesure), à condition qu’il soit payé directement à l’entreprise de médias et que la communication publique soit respectée.

Mais en 1959, c’est devenu illégal en raison d’une affaire très médiatisée impliquant Alan Freed, un des meilleurs DJ de l’époque de la radio WABC à New York.

alanfreed.jpg
Alan Freed a été licencié après avoir refusé de signer une déclaration selon laquelle il n’avait jamais reçu d’argent pour jouer une chanson à la radio.

C’est ainsi qu’en 1960, une première affaire judiciaire a fait la une des journaux et a ensuite servi de référence dans les jugements des tribunaux.

Concrètement, c’est quoi ?

C’est une pratique consistant à payer une personne en échange d’une promotion « non-officielle. »

Dans l’industrie de la musique, cela peut, par exemple, prendre la forme de payer une station de radio bien connue pour faire diffuser une chanson dans les radios locaux et bien connus.

giphy (1).gif

C’est une méthode illégale utilisée pour inciter la diffusion et la promotion constante de chansons en payant des présentateurs radio pour diffuser ces chansons.

Elle devient légale, s’ils informent les auditeurs que c’est une chanson sponsorisée.

Y a-t-il des avantages à payer ?

À moins que vous ne soyez l’artiste dont la carrière est boostée ou le label qui voit ses ventes augmenter, pas vraiment.

Certains des inconvénients de la pratique du Payola sont :

  • Les artistes dont les albums sortent en même temps qu’un autre artiste dont le label s’engage dans le payola peuvent voir leurs ventes baisser à cause d’un manque de visibilité, ce qui entraîne des annulations de tournées et l’abandon de leur label.

 

  • Cela nuit à l’intégrité de l’industrie de la musique et de tous ceux qui y participent.

 

  • Cela fait grimper le coût de la musique puisque les labels impliqués dans les payola ont besoin de l’argent dans leur budget pour payer les DJs.

 

  • C’est mauvais pour la radio, les artistes qui n’ont pas un grand label derrière eux ne sont pas forcément diffusés à la radio, même si la chanson est très bonne.

Le Payola aujourd’hui !

Aujourd’hui, cela se fait beaucoup par l’intermédiaire de promoteurs de radios qui sont recrutés par des labels.

Les promoteurs radio incitent la personne qui travaille à la station de radio à jouer un album. 

Ces récompenses peuvent être un beau voyage, ou un cadeau qui coûte cher.

Il peut aussi s’agir de quelque chose d’un peu plus flou que cela, comme une grande campagne de publicité de leur part à la radio. (promouvoir la radio)

L’avantage de cette méthode, c’est qu’on ne peut pas établir de lien direct avec le label, car ils pourraient alors dire : « Nous n’avons pas dit au Dj’s de le faire ».

Dans les années 1950, c’était tout à fait normal de donner de l’argent à un DJ pour que des disques soient joués. 

Mais aujourd’hui, c’est pas forcement un DJ. 
Ça peut être un directeur, ou quelqu’un de plus haut placé dans le label, c’est pour cela qu’aujourd’hui,  c’est devenu beaucoup plus difficile à détecter.

La Payola disparaît-il ?

« Les gens se détournent lentement de la radio pour trouver leur musique. Ils se tournent vers les applications et vers leur propre playlist de streaming. Le Payola tel que nous le connaissons disparaîtra tout simplement parce qu’il n’y a plus de bénéfice financier de le pratiquer. » – Heather McDonald

De nos jours, on peut clairement payer pour n’importe quoi, on peut payer pour avoir plus de followers sur les réseaux sociaux, pour avoir de j’aimes, et certains paient même des « bots » pour streamer les chansons ou voter pour eux.

source.gif

Un bot est un compte automatisé de réseau social géré par un algorithme plutôt que par une personne réelle. En d’autres termes, un bot est conçu pour créer des messages sans intervention humaine. – Source MetMedia 

Tout ça pour dire que certains sont vraiment prêt à tout et c’est dommage.

Un artiste sans Payola et qui arrive à réussir lui-même aura beaucoup plus de mérite à mes yeux personnellement.

Mais business is business  !

giphy.gif
Qu’en pensez vous ?

Vous êtes pour ou contre le Payola ?

 

Source images & information’s: google

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.